[ Accueil ] [ Envoyer vos propres documents ] [ Autres documents du même auteur ]  


Niveau 5ème, histoire

FICHE DE TRAVAIL SUR BRUGES AU MOYEN AGE

Par François Joslin


Exercice 1 :

 

Complétez la carte du commerce au moyen Age avec l’aide de votre livre p. 90-91

 

Exercice 2 :

 

D’après le doc.3 p. 91, faites la liste des villes où avaient lieu les foires de Champagne.

 

Exercice 3 : Lisez le livre p. 94 puis répondez aux questions suivantes en vous aidant des documents distribués.

 

  1. La naissance de Bruges (X°s.)
  2.  

    "Baudoin, le comte de Flandre, construisit une forteresse. Par la suite, pour les besoins et les nécessités de ceux de la forteresse, des marchands d’articles coûteux commencèrent à affluer près du pont du château ; ensuite des taverniers , des aubergistes se mirent à  construire des maisons et à préparer des logements pour fournir à manger et à coucher à ceux qui avaient affaire avec le seigneur durant ses séjours en ces lieux. Leur formule était : " allons au ponté. Les habitants s’y accrurent de telle sorte que bientôt naquit une ville importante qui, jusqu’à aujourd’hui conserve son nom vulgaire de pont car " Brugghe " signifie pont en flamand. "

    Chronique de Jean le Long. Abbé de St Bertin, XIV°s.

     

    Comment la ville de Bruges est-elle née ?

    Pourquoi porte-t-elle ce nom ?

     

  3. L’emplacement de la ville
  4.  

    Près de quelle mer est-elle située ?

    Quelle est la grande fabrication de sa région ? (voir p. 90-91)

    Quelles marchandises la ville de Bruges pouvait-elle recevoir par bateau ? Comment ces marchandises arrivaient-elles à Bruges ?

    Par quel moyen technique les marchandises étaient-elles soulevées ?

     

  5. Le travail des artisans d’après le règlement des foulons (ce sont les gens qui piétinent le tissu de laine dans un liquide pour lui donner sa solidité.)

 

  1. "  Les jurés (= les chefs du métier, qui le représentent auprès des autorités) puniront ceux qui font mal leur métier.
  2. Le temps d’apprentissage est fixé à deux ans pour les fils de foulons, trois ans pour les autres.
  3. Les compagnons qui veulent passer maîtres paient au métier vingt sols, s’ils sont fils de foulons, les autres trente sols.
  4. Les maîtres doivent payer les salaires la veille du dimanche.
  5. Nul homme du métier ne doit travailler le soir à la lumière.
  6. Il est défendu de travailler le samedi après l’heure de midi.
  7. Il est défendu d’employer d’autres ingrédients que le beurre et le suint( = corps gras sécrété par l’appareil pileux du mouton) pour le foulage des étoffes.
  8. Sont exclus du métier tout individu qui ne porte pas pour cinq sous de vêtements, ainsi que tout homme qui joue avec des dés pipés, tout excommunié, quiconque tient ménage avec une femme qui n’est pas la sienne.
  9. Les huit jurés sont indemnisés par le métier. "

Extraits du statut du métier des foulons, 1303.

 

Quels articles réglementent le temps de travail ?

Pourquoi est-il réglementé ?

Quels sont les articles qui montrent une préoccupation de qualité ?

Pourquoi ces articles font-ils une différence entre les fils de foulons et les autres ?

 

  1. Le pouvoir dans la ville : La charte communale de Bruges.

 

" Art. 1 : Le comte nommera tous les ans à Bruges 13 échevins. Quand il prend possession di pays, le comte doit jurer devant les échevins de conserver à la ville ses coutumes et ses règlements.

Art. 10 :Le comte se réserve les amendes et les délits concernant les monnaies ainsi que le soin de réprimer les crimes commis contre la Sainte Eglise.

Art. 26 : SI une personne quelconque est bannie de la ville, le comte ne pourra pas mettre la main sur ses biens.

Art. 49 : Si le comte accuse les échevins d’avoir mal rendu la justice, et que leur décision est confirmée par les échevins des bonnes villes (Gand, Ypres, Lille, Douai), le comte leur doit réparation du déshonneur.

Art. 65 : Les échevins et les conseillers ont le pouvoir d’établir des assises pour acquitter les dépenses et les dettes de la ville.

Art. 67 : Le comte est tenu de promulguer les règlements faits par les échevins. Les échevins peuvent les annuler à volonté, mais ils doivent à ce moment là prévenir le comte. "

D’après les chartes de 1281 et de 1304.

 

(les échevins sont les conseillers municipaux.)

(les assises sont les impôts)

 

Quels sont leurs pouvoirs ?

Quel pouvoir sur la ville garde le comte ?

Où se réunissent les échevins : quel bâtiment leur servait d’Hôtel de ville ?

 


[ Accueil ]